Oestrogènes et progestérone: les hormones de la ménopause

Les hormones sont des molécules pour la plupart secrétées par les glandes dans le sang.

2 hormones jouent un rôle principal dans la ménopause, les oestrogènes et la progestérone.

Les oestrogènes sont synthétisés par l’ovaire, le placenta et la corticosurrénale.

Les oestrogènes jouent un rôle primordial dans le développement des caractères sexuels féminins:

– ils favorisent la maturation du follicule et de l’ovule au niveau de l’ovaire

– ils stimulent la prolifération de la muqueuse utérine au niveau de l’utérus

– ils aident aux contractions musculaires du muscle de l’utérus

– ils favorisent un épaississement de la muqueuse vaginale et la desquamation, permettant ainsi une plus grande production d’acide lactique, ce qui diminue le ph vaginal et empêche les infections vaginales

– ils augmentent la coagulabilité du sang

Parmi les oestrogènes, on distingue aussi une hormone spécifique: l’estradiol.

L’estradiol diminue le taux de cholestérol, amincit la peau et la rend plus souple mais il peut aussi entrainer une rétention d’eau et de sel au niveau rénal et donner un oedème local.

La progestérone et les progestatifs ont eux pour premier rôle de favoriser la nidation et le développement de l’oeuf.

La progestérone a besoin pour agir de l’action simultanée ou préliminaire de l’estradiol.

La progestérone stimule la croissance du muscle utérin mais réduit aussi son activité. Elle transforme la muqueuse utérine pour la rendre apte à la nidation. Toujours favorable à l’enfantement, la progestérone stimule le développement des canaux galactophores des seins et augmente l’élimination du sel au niveau des reins.

Les hormones et la préménopause ..

A la préménopause, les taux de progestérone diminuent et tout se passe comme si il y avait un excès d’oestrogènes. les seins sont gonflés et peuvent être douloureux avec parfois le développement de kystes.

Les règles sont anarchiques dans leur déclenchement et l’écoulement de sang est impressionnant, allant même à des semblant d’hémorragie. Le symbole prémenstruel augmente.

Les hormones et la ménopause ..

A la ménopause, les ovaires n’ont plus d’ovocytes et il n’y a plus de sécrétion cyclique d’hormones sexuelles. les règles s’arrêtent avec une sécrétion d’oestrogènes et de progestérone au plus bas. Ce niveau est spécifique pour chaque femme et donc chaque femme aura des sensations différentes au moment de la ménopause.

2 autres hormones jouent aussi un rôle à la ménopause: DHEA et testostérone.

La DHEA est produite par les glandes surrénales et sa sécrétion n’est pas changée par la ménopause. Elle diminue avec l’âge mais indépendamment de la ménopause, de la même manière que chez l’homme.

La testostérone est synthétisée par les cellules entourant les follicules ovariens. Elle sert pour la synthèse d’oestrogènes et baisse à partir de 20-25 ans jusqu’à l’âge de la ménopause. Ensuite, sa production se stabilise car l’ovaire reste actif et la DHEA est alors transformée en testostérone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.