Le traitement hormonal de la ménopause (THM)

Le traitement hormonal de la ménopause ou THM est un ensemble de médicaments destinés à remplacer les hormones quand le taux est devenu trop bas.

Le principe du traitement est de considérer les phénomènes de la ménopause comme un manque d’estrogènes.

Le THM consiste donc à apporter à l’organisme des hormones de type estrogènes proches des hormones naturelles qui ne sont plus fabriquées par les ovaires.

Comme on s’est aperçu que quand on propose uniquement des estrogènes, cela provoque des saignements gynécologiques et même des cancers de l’endomètre (muqueuse qui tapisse l’utérus), on ajoute maintenant au THM des progestatifs qui protègent cette muqueuse.

Les estrogènes utilisés en France dans le traitement hormonal de la ménopause sont différents de ceux que l’on trouve dans la pilule contraceptive. On utilise principalement le 17 bêta-estradiol, molécule très proche de l’estrogène fabriqué naturellement par les femmes.

On utilise plus rarement le valérate de 17 bêta-estradiol (Progynova) ou des estrogènes conjugués équins, extraits d’urines de juments (Prémarin).

Le 17 bêta-estradiol est synthétisé chimiquement mais sa structure est extrêmement proche de celle fabriquée par le corps humain. Elle est prise par voie orale ou par patch ou par voie percutanée (en gel) ou par voie per-nasale (pulvérisation dans chaque narine).

L’association d’un progestatif aux estrogènes est obligatoire pour les femmes n’ayant pas subi d’hystérectomie, afin d’éviter un éventuel cancer de l’endomètre.

Le progestatif doit être pris pendant 12 jours chaque mois pour contrer les mauvais effets des estrogènes sur la muqueuse. En France on utilise une molécule de progestérone dite naturelle, par voie orale ou percutanée. Aux USA, on utilise une molécule de synthèse, la MPA ou médroxyprogestérone.

Le traitement hormonal de la ménopause avec ou sans règles ?

Pour conserver les règles, le traitement séquentiel discontinu est le plus fréquent. Il consiste à prendre des estrogènes pendant 25 jours (avec pendant les 12 derniers jours des progestatifs) et à ne rein prendre les 5 derniers jours du cycle. les règles surviennent de par l’arrêt des progestatifs.

Dans le traitement sans règles, estrogènes et progestatifs sont pris en continu et de manière combinée avec une quantité de 50% pour le progestatif par rapport à l’estrogène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.